Rechercher

L'Engagement dans l'incertitude - leçons de Patrick Louis, ex-équipier de la Patrouille de France!

Ancien pilote de chasse de l'armée et équipier de la Patrouille de France, aujourd'hui conférencier et consultant partenaire pour Engagement & Performance, Patrick Louis partage avec nous sa vision de l'Engagement dans des contextes extrêmes.


E&P: Quel est pour vous l'impact de l'engagement sur la performance dans le métier de pilote de chasse?

PL: L’engagement n’est pas dissociable de la performance. Dans ce métier en particulier, l’engagement est le socle indiscutable des qualités comportementales nécessaires au pilote de chasse: rigueur, discipline, persévérance, dynamisme, méthode, initiative, jugement. L'engagement, c'est aussi la poursuite d’un objectif unique bien défini. Beaucoup de missions échouent pour avoir perdu de vue la cible.


E&P: Dans un métier où l'erreur peut être fatale, comment arrivez-vous à rester totalement engagé malgré les aléas externes (vie privée, tension au sein du collectif, etc)?

PL: Avant toute chose, l’erreur nécessite un “déminage" en amont. Une analyse préventive des dangers et des risques permet de préparer des stratégies et d’y recourir le cas échéant en minimisant la consommation de ressources. Ensuite, la capacité à savoir décorréler l’aspect émotionnel de l’action est essentiel. Comme tout le monde, les pilotes ont un "bagage personnel” en arrivant dans l’avion. Il y a un temps pour mettre les mots sur l’émotion, un temps pour rester actif et concentré. Si on se trouve dans l’incapacité de faire cette distinction, il faut savoir le dire et renoncer au vol. L'acceptation de ce renoncement permet aussi de ne pas douter lors du vol suivant.


E&P: Pour faire le lien avec l'actualité, comment arrivez-vous à prendre des risques dans des situations de forte incertitude?

PL: Dans une situation de forte incertitude, plusieurs savoir-faire critiques entrent en jeu:

  • Faire une pause pour prendre du recul, même très brève (2 secondes) et même en situation dynamique.

  • Mener une analyse froide de la situation et des options disponibles. Partager avec l'équipe pour faire ressortir une analyse collective.

  • Faire entendre que l’action est préférable à l’immobilisme. Savoir dégager de toute situation désespérée un aspect positif.

  • Faire appel à toutes ses ressources et les compétences autour de soir pour imaginer une solution viable.


E&P: Pour finir, quels conseils donneriez-vous aux managers qui aimeraient davantage engager leur équipe, notamment pendant cette période difficile?


PL: Faire confiance à ses équipes et surtout le leur dire! Favoriser la responsabilité veut dire accepter une certaine transversalité. En revanche, la transversalité ne peut se concevoir sans un sens du compte-rendu très aiguisé. Rester disponible et ouvert à toute suggestion, favoriser le retour d’information et surtout faire savoir ce qu'on en a fait. Expliquer certaines décisions peut s’avérer judicieux si un flottement apparaît dans l’engagement.


"Un leader ne se contente pas de commander, il fait avant tout adhérer."